Santé, sécurité et qualité de vie au travail : la Carsat avec les entreprises

Aider les entreprises à agir pour prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles et ainsi assurer la santé et la sécurité des salariés, c’est la mission des contrôleurs de sécurité et des ingénieurs de la Carsat.

Récemment, la Carsat est intervenue au sein de l’entreprise de Sébastien Papion, chocolatier orléanais, pour l’aider à réduire la pénibilité au travail et le risque de troubles musculosquelettiques.

Il y a quelques années, Sébastien Papion fait réaliser une étude globale des risques professionnels dans son laboratoire.

Est alors identifié un risque de troubles musculosquelettiques, liés notamment à l’activité de découpe des chocolats traditionnellement opérée « à la guitare ».

Cette activité manuelle présente plusieurs inconvénients : beaucoup de manutentions de charges, des contraintes posturales fortes, une activité répétitive.

Soit autant de facteurs de risques de troubles musculosquelettiques pour les chocolatiers.

Pour prévenir ce risque prioritaire, une recommandation porte sur l’acquisition d’une machine à découpe des bouchées de chocolat à jet d’eau. Ce que fera Sébastien Papion lors de son installation dans de nouveaux locaux professionnels.   

Le quadruple accompagnement apporté par la Carsat :
👉 Une étude ergonomique pour dresser un constat de la situation de travail et justifier l’investissement dans une machine à découper
👉 Une formation sur la mise en œuvre d’une démarche de prévention pour renforcer les connaissances du dirigeant sur les risques professionnels
👉 Une formation d’une personne ressource pour la prévention des TMS
👉 Une subvention pour aider à financer le coût de la machine et la formation à la sécurité :

  • 30% du coût de la machine à découper, soit 35.250 euros (sur un total de 117.500 euros)
  • 70% du coût de la formation « Personne Ressource du projet de prévention des TMS », soit 2.100 euros (sur un total de 3.000 euros)
Les résultats aujourd’hui
  • La nouvelle machine est aujourd’hui complètement intégrée dans les pratiques
  • Les salariés amenés à l’utiliser l’apprécient et ressentent moins de douleurs en fin de journée
  • Le chef d’entreprise propose des conditions de travail attractives à ses collaborateurs