Nos engagements RSO

Index égalité femmes hommes, saison 3 : 92/100 pour la Carsat CVL

Pour la troisième année consécutive, la Carsat Centre-Val de Loire publie son index égalité femmes-hommes. Avec un index de 92/100, elle confirme son engagement en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, dans le recrutement comme dans la rémunération.

Avec un index 2021 de 92/100, la Carsat affiche cette année encore un score dans la continuité des 2 années antérieures, confirmant son engagement en la matière.

Depuis plusieurs années, elle est en effet attentive à l’égalité professionnelle entre femmes et hommes, grâce à des actions concrètes comme le rattrapage salarial systématique pour les femmes de retour de congé maternité.

Cette politique volontariste et socialement responsable s’illustre également en quelques chiffres :

👉 + de 80% de femmes au sein des équipes de l’organisme
👉 17 femmes et 9 hommes parmi les managers stratégiques
👉 4 femmes et 3 hommes au sein du comité de direction

Cette année, elle obtient la note maximale sur trois des cinq indicateurs de cet index, à savoir :

  • le taux d’augmentations individuelles,
  • le pourcentage des salariées ayant bénéficié d’une augmentation dans l’année suivant leur retour de congé de maternité
  • et la répartition femmes-hommes des dix salariés ayant perçu les plus hautes rémunérations.

Les points manquants concernent les 2 indicateurs relatifs à :

  • l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes
  • l’écart de répartition des promotions entre les femmes et les hommes.
     

RH-egalite-HF_2021_540x320.jpg

Aller plus loin

Index de l’égalité femmes-hommes : comment est-il calculé ?

L’indicateur de l’égalité professionnelle concerne l’ensemble des entreprises de plus de 50 salariés et doit être publié avant le 1er mars de chaque année.

La note globale est calculée selon les cinq indicateurs suivants :

  • Le 1er indicateur mesure les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, noté sur 40 points
  • Le 2e indicateur mesure les écarts des augmentations entre les femmes et les hommes, sur 20 points
  • Le 3e indicateur mesure les écarts de répartition des promotions entre les femmes et les hommes, sur 15 points
  • Le 4e indicateur mesure le pourcentage de salariées augmentées après la maternité, sur 15 points
  • Enfin, le 5e indicateur mesure la parité entre les femmes et les hommes parmi les 10 plus hautes rémunérations, sur 10 points

Si l’entreprise obtient moins de 75 points, elle devra mettre en œuvre des mesures correctives